Ta voix, nos voix

Dans le cadre de notre campagne pour l’élimination des violences à l’encontre des femmes, nous faisons appel aux Femmes pour qu'elles témoignent et qu'elles nous disent comment elles sont devenues la femme de leurs vies ! Ces femmes se livrent à vous sans tabou !  
Si toi aussi, tu veux partager un témoignage, envoie nous ton expérience par mail ou via les réseaux sociaux.

Il ne m'a jamais frappée mais sa haine du genre de femme que je suis et qu'il avait pourtant choisie ne l'a jamais quitté. 

Une violence en demi teinte donc. En demi teinte mais dont les intentions étaient bel et bien sombres comme le placard d'accusations..

Tout a commencé alors que je n’étais plus rien, je n’avais plus d’humanité (selon ma perception). Deux choix s’offraient à moi : dépérir ou renaitre. J’ai choisi de renaitre surtout pour mes enfants car « si tu veux que tes enfants aillent bien, il faut que tu ailles bien »..

Alors mes relations amoureuses sont tous simplement inexistantes. Je n’ai jamais eu des copains, que des gérances et récemment des sexfriends. Avec mes gérances, c’était assez court et peu fructueux.

J'essaiyais toujours de leur plaire..

C’était durant ma première année de licence. J’étais encore assez ingénue en matière de relations amoureuses. J’avais eu quelques brèves amourettes au collège et au lycée, mais sans que cela mène vers des histoires d’amour véritables..

A 19 ans, je voyais toutes mes copines vivre une « belle relation amoureuse»,

que je voulais  également vivre. 

Je n’avais aucune confiance en moi et d’être seule me rendait malheureuse..

Je suis la femme de ma vie, libre, autonome, belle. Je ne me mets aucune pression concernant les relations amoureuses. J’ai le temps. Je sais qui je suis, je sais ce que je vaux et par-dessus tout..

  • YouTube - Culture Égalité
  • Facebook Culture Egalite
  • Instagram Culture Egalite