C’était durant ma première année de licence. J’étais encore assez ingénue en matière de relations amoureuses. J’avais eu quelques brèves amourettes au collège et au lycée, mais sans que cela mène vers des histoires d’amour véritables. Nous nous sommes rencontrés tous les deux par hasard, lors d’une soirée jeux chez un ami que nous avions en commun. Nous avons tout de suite accroché. Nous étions tous les deux fans de films de supers héros et avons passé une grande partie de la soirée à discuter du dernier blockbuster sorti. C’est tout naturellement que nous avons échangé nos numéros afin de pouvoir nous tenir informer mutuellement des prochaines sorties et continuer à parler de nos personnages favoris. Cinq jours à peine après notre rencontre nous nous sommes revus. J’ai omis de précisé que, durant ce court laps de temps, nous avions parlé jour et nuit, restant parfois jusqu’à 4h du matin au téléphone alors que je commençais les cours 8h. Lorsque nous nous sommes revus cela a été comme une révélation : nous étions faits l’un pour l’autre. Du moins, c’est ce que je pensais.

J’ai progressivement commencé à me détacher des cours. Je me conformais complètement à son emploi du temps. Il était en alternance et travaillait parfois jusqu’à très tard le soir. Je restais la nuit à veiller et à attendre ses appels. De temps en temps, cela arrivait qu’il ne me réponde pas et m’envoie le lendemain un « Dsl je me suis endormi ». Je ne lui en tenais pas rigueur car je l’idéalisais beaucoup trop pour pouvoir remettre en question le moindre de ses faits et gestes. Il incarnait, à mes yeux, tout ce que je pouvais rechercher chez quelqu’un. J’occultais totalement ses défauts, sa froideur, son manque d’investissement dans notre relation. Je lui trouvais toujours une excuse et j’avais une grande confiance en lui.

C’est de manière inopinée un jour, en le croisant dans la rue alors qu’il était censé être en cours, que son vrai visage a commencé à se révéler à moi. Il me mentait en fait fréquemment sur ses horaires de travail et de cours. Des petits mensonges qui en cachaient parfois de plus gros. J’avais été, dès le début de la relation, très sincère avec lui. Je lui révélais sans inquiétude toutes les facettes de ma personne et de ma vie de manière générale, et il ne me serait jamais venu à l’esprit de lui mentir, de lui cacher des informations, voire même simplement de lui travestir la vérité. Lui en revanche mettait beaucoup de filtres entre nous et ne cherchait pas à se dévoiler à moi. Au début, je me disais qu’il fallait que je me montre compréhensive. Ce n’était pas sa faute. Tout le monde a droit à son petit jardin en secret. Je ne lui ai peut-être pas prêté une oreille suffisamment attentive et, de fait, il ne se sent pas suffisamment en confiance pour s’ouvrir à moi. C’était toutes les petites réflexions qui me traversaient l’esprit et me faisaient culpabiliser, ce qui pouvait me plonger dans de profondes déprimes.

Néanmoins au fur et à mesure que ses faux-semblants s’accumulaient, j’ai fini par prendre conscience qu’il n’était pas du tout le garçon pour lequel j’avais développé des sentiments. Notre rupture apparaissait alors comme une évidence. Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis tombée de haut. Nous nous connaissions en fait depuis peu de temps et nous nous étions engagés dans cette relation très rapidement. Toutefois cela a quand même été douloureux et l’oublier paraissait être une tâche ardue voire inenvisageable. Il m’a cependant facilité la tâche en choisissant de couper net tout contact avec moi. J’étais favorable à ce qu’on reste en contact même s’il n’y avait plus de relation amoureuse entre nous. Je nous pensais suffisamment matures pour pouvoir passer au dessus de tout ça et savoir faire la part des choses, mais lui n’était pas de mon avis et il m’a supprimé de tous ses réseaux et n’a, jusqu’à présent, pas cherché à me recontacter.

Je profite donc de ce témoignage pour rappeler à toutes les femmes de faire attention à ne pas s’engager avec n’importe qui. Au départ, on est souvent dans l’illusion de la relation idyllique que l’on imagine, et on ne prête donc pas attention aux petits détails qui pourraient nous éviter de perdre notre temps. Il faut toujours veiller à la sincérité de la personne avec laquelle vous décidez d’entamer une relation. J’ai eu de la chance car je n’ai pas été en couple avec lui très longtemps. Ainsi je n’ai pas eu à m’investir dans des projets à long terme avec lui, comme un éventuel mariage ou des enfants. Mais je sais que si ça avait été le cas, passer à autre chose m’aurait été plus difficile que ça ne l’avait déjà été. Aujourd’hui je peux affirmer que j’ai outrepassé tout ça. J’en rigole même parfois quand nous revenons sur nos premières années d’études avec mes copines et sur les désillusions que nous avons rencontrées. Je vous mentirai si je vous disais que je l’ai complètement oublié. Cela m’arrive de repenser à lui mais c’est sans arrière-pensée. Je me demande juste de temps en temps ce qu’il devient, comme pour n’importe quelle personne qu’on aurait côtoyée pendant une période limitée et qu’on ne revoit plus. 

Je tiens donc à envoyer un message d’espoir à toutes les femmes qui me lisent. Oui vous parviendrez à surmonter cette déception amoureuse. N’en faites pas une fatalité et acceptez d’avancer. Je sais que cela est plus facile à dire qu’à faire, c’est pourquoi je vous recommande la plus grande prudence dans vos relations amoureuses futures. Prenez votre temps et ne vous précipitez pas. Si cette relation est vraiment faite pour vous, alors ce n’est pas nécessaire d’y plonger la tête la première. Apprenez à connaître la personne et à vous connaître également. Le plus dur lors de déceptions amoureuses, ce sont les sentiments négatifs que nous développons et qui nous font ressasser inlassablement la relation. Rongées par l’amertume et l’animosité que nous éprouvons vis-à-vis de la personne qui nous a déçues, nous nous faisons du mal et nous empêchons à nos plaies de guérir pleinement. Je souhaite beaucoup de courage aux femmes qui passent par cette épreuve et je les invite à essayer autant qu’il leur est possible de diminuer ses sentiments négatifs qui les étouffent. Cela aura forcément un effet bénéfique sur elles et elles pourront avancer plus aisément dans une démarche d’apaisement.