Rechercher

Réédition de Karbé Fanm n°1 : "Suzanne Roussi Césaire, une femme sur tous les fronts."

Dernière mise à jour : oct. 19


Karbé Fanm est une revue qui a pour objectif de retrouver, retracer et transmettre l’histoire des femmes de notre pays, afin que nos filles puissent s’inspirer des combats de leurs aînées pour mener les leurs.


Le premier numéro de la revue présentait une figure particulièrement attachante : Suzanne Roussi Césaire, militante passionnée, polémiste fougueuse, pédagogue novatrice, théoricienne d’avant-garde, écrivaine à part entière, trop longtemps oubliée ou considérée comme simple muse !

Notre biographie, certes encore à poursuivre, mais qui éclaire déjà bien des zones d’ombre, est le résultat d’un travail militant qui doit beaucoup aux recherches encore inédites de l’historien Gilbert Pago. Ce numéro 1 a été vite épuisé. Nous le rééditons après avoir corrigé quelques erreurs matérielles qui s’y était glissées.


De l’admiration la plus unanime à l’oubli le plus injuste, ce livret retrace, sur fond d'histoire sociale et culturelle, la vie et l'itinéraire d'une femme martiniquaise à l'avant-garde politique et littéraire de son temps.



Notre association féministe martiniquaise, Culture Egalité, continuera de commémorer le matrimoine et de consacrer son énergie à faire connaître les différentes femmes de la Caraïbe qui ont pris part à de nombreux combats afin de faire avancer la cause des femmes et des peuples, car comme a dit l’historienne des femmes, Michelle PERROT :

« Les femmes n’ont pas été seulement des victimes. Elles ont été des actrices de l’histoire, de leur histoire… »


… A présent c’est à nous de faire connaître et de poursuivre leur boulot !


Sa fille aînée, Ina, a fait d’elle un émouvant portrait-hommage :


Suzanne Césaire, ma mère :

(...) Ma mère militante avide de liberté,

sensible à toutes les douleurs des opprimés,

rebelle à toutes les injustices,

éprise de littérature et férue d’histoire (...)

Ma mère, enseignante appréciée (...)

occupant toutes ses soirées à corriger des copies (...)

Ma mère active féministe avant la lettre,

attentive à chaque progrès de la libération des femmes.

« Ta génération sera celle des femmes qui choisissent » m’a-t-elle dit

un jour. (...)

Ma mère qui croyait plus aux luttes qu’aux larmes,

ma mère à l’humour percutant,

à la gaieté teintée de mélancolie,

à la santé fragile, mais à l’infatigable ténacité.

Mon inoubliable mère, qui n’a pas pu vieillir (...)

Ina Césaire, cité par Maximin in Le grand camouflage, p. 122-124



Le livret Karbé Fanm n°1 est disponible à 8 euros à Fort-de-France.



Bambous, nous décrétons la mort

de la littérature doudou.

Et zut à l hibiscus, à la frangipane,

aux bougainvilliers.

La poésie martiniquaise sera cannibale

ou ne sera pas.


Tropiques 4, « Misère d’une poésie.

Jean Antoine Nau ». Extrait du livret de Suzanne Roussi Césaire.




"Les femmes n'ont pas été seulement des victimes. Elles ont été des actrices de l'histoire de leur histoire. "

Michelle Perrot.

233 vues0 commentaire