Rechercher

Un bel hommage à Suzanne Roussi

Article publié par France-Antilles le 24 mars 2016

Le service culturel, la bibliothèque municipale, les associations Famille Laïque, les Orchidées, l’UFM et Culture égalité ont travaillé en synergie pour offrir aux nombreux habitués de la bibliothèque municipale un hommage à une autre grande dame des Trois-Îlets : Suzanne Roussi. Cet hommage vient après celui rendu il y a quelques jours à Marie-Thérèse Julien-Lung-Fou. C’est le 11 août 1915 que naît Jeanne Anna Marie Suzanne au village de la Poterie. Son père M. Roussi est responsable des ateliers de fabrication. Il est l’époux de Flore William, institutrice à la Poterie. Suzanne fait ses premières classes à l’école ou sa mère enseigne. C’est au plus près de la « Rue cases nègres » . Puis elle va au bourg de Rivière-Salée pour sa scolarité au primaire. À 22 ans Suzanne épouse Aimé Césaire en juillet 1937. Elle a fini ses études et est professeure de lettres. Jacques, en 1938, est le premier enfant du couple.

Retour en Martinique fin août 1939 pour Aimé qui obtient un poste au lycée Schoelcher et Suzanne, elle au Collège Technique. Militante communiste active elle vend en France chaque dimanche, L’Humanité, en Martinique elle est membre de la cellule Joseph Staline et distribue Justice. Suzanne écrit « Aurore de la liberté » une pièce de théâtre parlant de l’esclavage sur une habitation. Elle continue à militer avec une santé déjà fragile et un 6e enfant qui naît en 1951. Les 8 dernières années de sa vie privée sont difficiles, elle est souvent malade. Elle meurt en avril 1966 à l’âge de 51 ans, sans avoir renié de ses engagements. Le collège des Trois-Îlets porte désormais son nom.

#cultureégalitéassociationféministeMartinique #Matrimoine

0 vue0 commentaire