Rechercher

Notre solidarité envers la Dominique ne doit pas s’arrêter !



L’association Culture Égalité s’est elle aussi mobilisée en faveur de la Dominique ces dernières 

semaines. L’opération la plus récente a eu lieu à la veille du réveillon de Noël pour les enfants d’une petite commune. Elle appelle à « ne pas oublier nos voisins, qui ont besoin de nous » .



La solidarité s’est organisée dans un premier temps en lien avec l’association féministe Dominica National council of women présidée par Vania David. Une première mission « An lanmen pou yo » est arrivée sur place le 28 octobre avec des denrées alimentaires et des produits d’hygiène : « Cela a été un choc de voir la Dominique dans cet état. Nous ne sommes restées qu’une journée, ensuite nous avons encore envoyé d’autres colis par le biais d’autres associations » , indique George Arnaud, présidente de Culture Egalité. A l’occasion de cette première rencontre, l’engagement est pris d’organiser un arbre de Noël pour les enfants.

Fin novembre une collecte de jouets est lancée : « Nous avons eu la grande surprise et la grande joie d’avoir spontanément l’accompagnement de Jocelyne Béroard. Nous avons reçu 250 jouets et des bijoux fantaisie pour les mamans, des vêtements quasiment neufs. Nous avons bénéficié de la gratuité du transport grâce à l’Express des îles. Nous sommes partis le 22 décembre pour la distribution. »

« UNE GRANDE CONVIVIALITÉ ET UNE DIGNITÉ INCROYABLE »

La distribution de jouets a eu lieu dans une petite commune, Layou, à 16 kilomètres de Roseau. La délégation était composée de quatre membres de l’association, accompagnées de Jocelyne Béroard : « Nous n’avions aucune idée de la manière ni du lieu où cela allait se passer. Finalement cela a quasiment été sur la plage, abrités par une petite bâche. Car là aussi tout a été détruit. Ce qui nous a marquées c’est la grande convivialité et la dignité incroyable des gens qui nous ont reçues. »

Sur place, il faut tout organiser avant la tombée de la nuit car il n’y a toujours pas d’électricité. « Les femmes étaient occupées à préparer à manger, des gâteaux, avec tout ce que nous avions envoyé avant. Et nous étions là, nous petites bourgeoises habituées aux arbres de Noël en Martinique, avec nos guirlandes, décorations. Sauf qu’il n’y avait rien pour accrocher cela, il n’y avait pas de scotch, pas de ficelle… Nous n’avions pas pensé à en emmener! Alors nous avons laissé tomber les guirlandes! Nous avons commencé à distribuer des ballons aux enfants. C’était le bonheur! Il y a aussi eu des cadeaux pour les mamans et le reste des jouets est allé aux enfants de la réserve Kalinago. Et puis cela a été le noir quasiment total, à part quelques lampes. »

LA MARTINIQUE D’IL Y A 50 ANS…

Le reste de l’équipe est reparti le lendemain mais George Arnaud est restée. « A Layou j’ai retrouvé la Martinique d’il y a 50 ans. Tout le monde se retrouve dans la cour, des gens vendent des beignets, des bokits… c’est le lieu de convivialité. Ce qui nous a interpellées, c’est le désastre à la Dominique. Je suis allée près des sources chaudes, tout est arraché. Les usines ne fonctionnent plus. Il n’y a pas de travail. Et encore je ne suis pas allée très loin de Roseau, ailleurs c’est pire. Les gens font la queue en permanence. Pour des colis, recevoir un mandat, pour recharger leur téléphone, car il n’y a de l’électricité qu’à Roseau. La capitale a été bien prise en charge. La ville est propre. » Mais la préoccupation de la militante c’est de voir la solidarité se poursuivre : « Notre solidarité ne doit pas s’arrêter. Les gens de la Dominique ont encore besoin de nous. Ils n’ont pas d’argent, il n’y a pas de travail, les prix ont augmenté. Mais je n’ai vu personne faire la manche, personne ne vous demande rien, les gens sont extrêmement dignes. »

En menant ces actions, Culture Egalité s’est aussi rendu compte du coût des opérations humanitaires. Elle a d’ailleurs été soutenue par de multiples partenaires. Ce que l’association souhaite à présent c’est s’organiser avec d’autres pour poursuivre l’action humanitaire envers la Dominique.

Lire sur France Antilles: http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/societe/notre-solidarite-envers-la-dominique-ne-doit-pas-s-arreter-449861.php

#solidarité #collectepourlaDominique #DominicaNationalCouncilofwomen #VanyaDavid #sororité #LaDominique

0 vue0 commentaire