Rechercher

FANM KA PRAN PLON

LE MONDE DU TRAVAIL SELON MACRON : FANM KA PRAN BON PLON

À quoi sert le code du travail ? Dans le cadre de l’établissement d’un contrat de travail, la loi sert à

protéger les plus faibles – celles et ceux qui postulent un emploi – contre les plus forts, celles et ceux qui détiennent l’outil de production, les patron·nes.

La nouvelle loi travail prétend remplacer tout cela par une négociation entre personnes égales, qui peuvent trouver ensemble un accord profitable aux deux parties. Exit le code du travail et les accords de branches, bonjour les négociations au cas par cas.

Dans une période de chômage où la demande (les chômeu·r·ses) est supérieure à l’offre (le nombre d’emplois) et où les femmes sont les plus fragiles économiquement, quel est l’impact de cette nouvelle loi travail ?

• Les personnes les plus touchées sont celles qui travaillent en CDD ou dans les petites entreprises, deux catégories où les femmes sont très majoritaires.

• Les congés enfants malades pris en immense majorité par les femmes, l’allongement du congé maternité etc., tous ces droits deviennent négociables.

• L’accord d’entreprise pourra désormais imposer des clauses de mobilité sans que la loi ne fixe de limite géographique ni d’obligation de prendre en compte la situation familiale des salarié·es.

Idem pour des modifications des horaires et des temps de travail. Les femmes, plus souvent à temps partiels, plus souvent précaires, à la tête de familles monoparentales et prenant en charge la plus grande partie des tâches parentales seront particulièrement pénalisées par ces mesures.

• La disparition du CHSCT (le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) va avoir un impact, entre autres, sur la prévention des violences sexuelles au travail. Or, 20% des femmes déclarent avoir déjà subi du harcèlement sexuel sur leur lieu de travail. Elles seront désormais privées d’une instance les protégeant.

L’esprit de la loi qui, depuis 1948, protégeait les salarié·es est délibérément oublié.

Que pouvons-nous faire ?

• Nous syndiquer pour avoir conseils légaux et stratégiques, indispensables lorsque nous nous

• Nous mobiliser et descendre dans la rue pour défendre nos droits.

FEMMES, NOUS SERONS LES PREMIÈRES A ÊTRE ÉCRASÉES,

SOYONS LES PREMIERES AU COMBAT !

Nos prochains rendez-vous

•Mercredi 2 mai, 18h30 à Un OEuf : projection-débat, film Je ne suis pas un homme facile

•Vendredi 18 mai, à Saint Pierre, 18h30 conférence théâtralisée Rebelles et Marronnes

• Vendredi 18 mai, à Fort-de-France, cercle de paroles entre femmes

Lundi 21 mai, à Fort-de-France, fresque historique

•Vendredi 18 mai, au Saint Esprit, conférence théâtralisée Rebelles et Marronnes

Association Culture Égalité 116 rue Lamartine, Fort-de-France – 0696 53 71 16 – www.cultureegalite.fr

#femmesettravail #cultureégalitéassociationféministeMartiniqueet1ermai #àquoisertlecodedutravail #mondedutravailselonMacron #1ermai2018Martinique

0 vue0 commentaire