Rechercher

S’émanciper par le corps et par l’esprit

Culture Égalité participe à la quête d’autonomie et de liberté des femmes. Les 4 et 5 février 2022, elle a organisé un week-end visant à développer nos savoirs et à fortifier nos corps. C’était, d’abord, la redécouverte de Suzanne Roussi Césaire, figure longtemps oubliée, ensuite, une marche hors de nos murs, réels ou idéologiques, ainsi qu’une invitation à occuper l’espace public.



LA RENCONTRE :

C’est avec une grande curiosité qu’une trentaine de femmes et trois hommes ont écouté, échangé avec Huguette Emmanuel Bellemare sur la vie de Suzanne Roussi Césaire. Cette écrivaine et essayiste a participé à la revue Tropiques, et a mené la résistance aux pressions et à la censure de l’amiral Robert durant la période pétainiste. Elle fut aussi militante communiste, vendant l’« Humanité » le dimanche sur les marchés parisiens. Mais également enseignante d’avant-garde. Elle était aussi mère de six enfants, et l’épouse d’Aimé Césaire.

Culture Égalité a réédité en l’enrichissant le Karbé Fanm n°1 afin de faire connaître cette femme qu’on a voulue dans l’ombre de son mari et de quelques autres grands intellectuels mâles. Elle représente un modèle pour nous, pour notre jeunesse. Ses recherches et son engagement valorisent ce que nous sommes : « DES FEMMES AUX QUATRE RACES ET AUX DOUZE SANGS ». Elle nous exhorte à prendre nos responsabilités : « CETTE TERRE LA NÔTRE, NE PEUT ÊTRE QUE CE QUE NOUS VOULONS QU’ELLE SOIT ».

LA MARCHE :

Ces femmes aux « quatre sangs et aux douze races » étaient présentes dans la soirée du vendredi 4 février, pour notre rendez-vous « Hors les murs ». Elles se sont réunies pour investir ensemble et affirmer leur place dans ces espaces que nous n’osons pas affronter seules, et qui sont occupés en priorité par les hommes.


Nous étions une trentaine, mais près d’une dizaine de femmes arrivées après l’heure du rendez-vous n’ont pas pu nous rejoindre.

Nous nous retrouverons bientôt pour d’autres marches, afin de découvrir la ville et ses sites historiques mais aussi d’y affirmer notre présence en tant que femmes.

Alors, à nos tennis, les femmes ! D’autres associations nous rejoindront pour cette reconquête de l’espace public.

Car les vœux de nouvel an de Culture Égalité disaient :

« Continuons à travailler ensemble à changer tout ce que nous ne voulons plus accepter de cette société patriarcale » !

UN PROCHAIN RENDEZ-VOUS :

Notez notre rendez-vous cinéma, le mercredi 16 février à 18 h, au Trois lieux, 122 rue Lamartine, un espace ouvert, pour s’interroger sur le système prostitutionnel avec la projection du film « Les survivantes ». L’animation sera assurée par Lavinia, du Mouvement du Nid, une association de notre cercle solidaire.

George Arnauld


177 vues0 commentaire