fbpx
parallax background

Flore Gaillard

Pas de travail au rabais pour les femmes !
2 juin 2018
Dam Bèlè
8 juin 2018

Les Français et les Anglais se sont longtemps disputé les petites îles de la Caraïbe : la Guadeloupe et la Martinique, mais aussi Sainte-Lucie (entre autres).

Flore Gaillard Porte-drapeau de la lutte contre les esclavagistes anglais (Sainte-Lucie, 1793)

 

En 1793, lors de la période révolutionnaire en France, Sainte-Lucie est sous domination Française. Les Anglais tentent d’en reprendre le contrôle.

Flore Gaillard est une esclave qui a été violée par son maître Bellac. Elle se révolte, exécute Bellac, se réfugie dans les bois, et rejoint l’Armée française des bois composée de nègres.ses marron.ne.s, mais aussi de Français révolutionnaires et d’Anglais déserteurs.
Elle en devient une des cheffes et, durant plusieurs années, persécute les esclavagistes, dévaste les plantations, s’empare des bois et des montagnes, empoisonne les animaux, massacre les habitants, et bat les Anglais à plate couture, lors de la fameuse bataille de Rabot en juin 1795, avec l’aide de l’armée républicaine française, et particulièrement du bataillon des Antilles, conduit par Delgrès et Pélage.
L’épopée de Flore Gaillard atteste que les femmes ont toujours su se battre pour leur dignité et pour la liberté de tou.te.s.
Elle est remarquable aussi par le côté caribéen de L’Armée des bois (même si certains historiens préfèrent utiliser le terme minorant : « hétéroclite » !) qui réunit dans la lutte contre l’oppression des combattant.e.s de toutes les couleurs, et de toutes les ethnies des diverses îles de la Caraïbe.
odio velit, suscipit ut vulputate, neque. luctus